mardi 7 février 2017

La vie enfuie de Martha K, Angélique Barbérat

Bonjour, bonjour,


La première page s'ouvre... Notre vie ne possède alors plus aucune importance, c'est comme si elle s'enfuyait pour laisser celle de Martha nous envelopper avec une force et agréable douceur. Une fois de plus, les mots d'Angélique Barbérat nous emportent pour vivre un tourbillon d'émotions où parfois un seul regard suffit pour changer une vie. 

Martha frigorifiée se réveille seule à l'arrière d'un camion dans une aire d'autoroute. Rien ne l'accompagne excepté un rouge à lèvres. Cette jeune femme ignore où elle est. Elle ignore pourquoi elle est ici. En réalité, Martha ignore tout, jusqu'à sa propre vie. Sa mémoire s'est tout simplement enfuie. Martha va alors découvrir Martha Klein, épouse de Philippe et maman d'un petit Louis. Elle doit ré-apprendre à vivre dans une vie qu'elle ne connaît pas et dans laquelle elle ne parvient pas à se reconnaître. Martha est étrangère à sa propre vie. Pourquoi a-t-elle perdu la mémoire ? Que faisait-elle dans ce camion ? Que lui est-il arrivé cette matinée de janvier ? Qui est Martha Klein ? 

1, 2, 3 c'est parti pour un récit brillant, une histoire puissante où suspense et amour règnent magistralement. ..

Martha est perdue, désemparée mais dotée d'un grand courage si bien qu'elle tente de faire face et avance en admirant le lac d'Annecy ainsi que les orages. Aux côtés de Martha, nous avançons dans sa vie et nous découvrons des bribes de son passé (autant vous dire que lors de ces passages là il est impossible de refermer le roman). Son passé, son présent nous hypnotisent. J'ai vraiment essayé de ne pas lire trop vite le roman mais cela fut mission impossible ( Bonjour Tom ! ). La poésie ressentie à travers les mots de l'auteur est si belle qu'il est difficile de s'en détacher, Martha est si aimante qu'il est difficile de lui dire au revoir même pour quelques minutes. C'est un personnage avec ses défauts et ses faiblesses, mais c'est pour cela que nous, lecteurs, nous nous attachons à elle, parce que Martha pourrait être notre voisine ou bien notre amie. Les autres personnages sont à l'image de la jeune femme, ils sont réels. Un, en particulier vous chamboulera peut-être plus que les autres. Cependant, je ne vous en dirai pas plus sur lui ainsi que sur les autres personnages. Je vous laisse les découvrir et essayer de combler le vide qui vit en Martha. 

Soyez-sur d'une chose : Angélique Barbérat possède un don pour donner vie à des personnalités et des personnages authentiques et uniques. Surtout, surtout, surtout : l'auteure possède une plume incroyable pour écrire sur l'Amour avec un A majestueux et merveilleux. L'histoire de Martha Klein, donne envie de croire en l'espoir, de croire en l'amour, de croire et d'accepter ses choix. 
Merci pour cette histoire sans cliché, sans fausse note, pour cette histoire qui donne envie de rester au chaud sous sa couette afin d'en savourer toutes les notes. 




La vie enfuie de Martha K est une histoire qui donne envie de croire à la beauté de notre monde actuelle malgré tous ses obstacles. 

La vie enfuie de Martha K, ne laissera pas votre coeur indemne. 

SUSPENSE, SUSPICION, AMOUR : La vie enfuie de Martha K est un roman aux mille émotions. 


Liredelivre et moi-même avons lu cette histoire en LC ( j'ai un peu triché, parce que je ne parvenais pas à m'arrêter de lire ) et nous nous sommes creusés les meninges ! Résultat : Nous ne serons pas les prochaines Totally Spies ou les prochains Expert à Annecy. Nous attendons le prochain roman de Mme Barbérat avec impatience !  

Ps : Pour les amoureux de Bertrand et Lola, une surprise vous attend avec Martha <3 Ce passage a fait pétiller mon coeur de mille feux. 

Je vous remercie les éditions Michel Lafon pour ce bel envoi.
La chronique de Liredelivre


mercredi 1 février 2017

Angélique Barberat : Fêtons ensemble la sortie de son nouveau roman ! ( Concours, Interview & cotillons)







Aujourd'hui, jour de la Chandeleur, sort le nouveau petit bijoux d'Angélique Barbérat :  La Vie enfuie de Martha K, publié aux éditions Michel Lafon !  Ruez-vous dans votre librairie préférée et cédez à la tentation ! 

Passionnées par les histoires d'Angélique Barbérat, Liredelivre et moi-même attendions avec une grande impatience sa nouvelle histoire. Nous étions si excitée que nous avons décidé de fêter cela avec vous ! 
Au programme un interview ainsi qu'un petit concours...

Angélique Barbérat c'est l'auteure du merveilleux L'instant précis où les destins s'entremêlent. Une magnifique et émouvante histoire d'amour. Une lecture unique et inoubliable.  

Angélique Barbérat c'est l'écrivain qui a donné vie à Bertrand et Lola. Aux côtés de ces deux êtres, personnages des romans  Betrand et Lola puis de Lola ou l'apprentissage du Bonheur, nous apprenons à garder espoir. Une seule rencontre peut tout changer. 

Angélique Barberat c'est aujourd'hui, l'auteure de La vie enfuie de Martha K. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce roman, je vous conseille d'aller rendre visite à Liredelivre. Dans son article, Mag vous présente une partie des réponses d'Angélique Barbérat à nos petites questions. Oui, c'est avec une grande gentillesse que l'écrivain a accepté de nous répondre. Chez Mag, Angélique Barbérat nous parle  de son nouveau roman, ici les questions sont un peu plus générales. 




INTERVIEW D'AUTEUR 


Mag et Anaïs : Que ressentez-vous lorsque vos histoires sont entre les mains d’un lecteur ? Peur ? Joie ? Appréhension ?

Angélique : Je ressens un peu de tout cela, j’ajouterais bonheur et confiance. Le bonheur de partager avec vous ce qui m’a envahie et la confiance en mes personnages. S’ils m’ont émue, s’ils ont eu besoin de ma voix pour exister, je sais qu’ils toucheront d’autres sensibilités.

Mag et Anaïs : Parlez-nous un peu de vos personnages si réels, vous semblez entretenir un lien très fort avec eux. Comment entrent-ils dans votre vie ?

Angélique : Comme je vous l’ai dit, ils arrivent comme on rencontre quelqu’un dans la vie « normale ». J’ai l’impression qu’une porte s’ouvre entre leur monde et le mien, je perçois leurs vies, leurs personnalités. Tout est déjà défini. Ils ont leur prénom, leur âge, leurs traits de caractère. Je sais leur enfance, leurs goûts, leurs habitudes, leurs démarches, leurs voix, leurs qualités, leurs faiblesses, leurs pensées…


Mag et Anaïs :N’est-il pas difficile de leur dire au revoir lorsque vous écrivez le dernier mot de la dernière page de leur histoire ?

Angélique : Ce n’est pas difficile quand l’histoire se termine avec le sentiment d’avoir écrit ce qui devait l’être et d’avoir fait du bien aux personnages. La porte se referme seule, en douceur. Il y a une sorte de paix et de compréhension entre eux et moi. Nous nous remercions. Eux, de leur avoir donné une vie en mots, moi, de m’avoir offert ce cadeau d’écrire leurs vies.

Mag et Anaïs : Vous évoquiez récemment que vos romans ont pour point commun l’oubli. Dans quelle mesure cette thématique se met-elle en place ? Est-ce quelque chose que vous recherchez ?

Angélique : Je me suis rendue compte que cette thématique était récurrente au fur et à mesure de mes romans. Je la vois comme un lien fondateur et plusieurs de mes personnages principaux ou secondaires y sont confrontés, même s’ils ont un rapport différent à l’oubli. Je pense à cette phrase que dit Franck dans Bertrand et Lola et qu’écrit la maman d’Anya : « On ne fait pas mieux que l’oubli pour renaître. » Je pense à Coryn et Kyle, à Bertrand qui voudraient oublier des horreurs pour renaître. Je m’interroge avec Martha sur ce que veut dire vivre quand on a tout oublié… 

Ça n’a rien à voir avec ma vie personnelle. C’est une réflexion autour de notre condition humaine dans la société qui est la nôtre. En lisant les journaux, en regardant les informations, en observant les agissements des hommes, oui, je m’interroge… Et m’intéresse aux répercussions et aux conséquences de leurs actes…

Mag et Anaïs : Pensez-vous écrire la suite des aventures de Lola et Bertrand ?

Angélique :  C’est bien plus qu’une pensée ! C’est un travail et un plaisir quotidiens parce qu’ils ne me laissent pas de répit ! Ils m’accompagnent durant le jour et, parfois, me réveillent en pleine nuit… Mais c’est tant mieux, parce que j’aime passionnément cette période de pleine création et de proximité avec mes personnages.


Mag et Anaïs : Quels sont vos prochains projets ?

Angélique : Je ne vous parlerai que de la poursuite de Bertrand et Lola…


Habitudes de lecteurs : Quel est votre dernier coup de cœur livresque ?

Angélique : J’en ai deux cette année : En fugue, de William Navarrete. Avec lui, j’ai voyagé dans un univers dont je ne connais rien et j’ai senti ce que c’est d’être insulaire, de l’être à Cuba.
Et L’hiver des hommes de Lionel Duroy. Là aussi, il est question de vivre avec les conséquences des actes des autres…


Habitudes d’écrivains : Avez-vous toujours à vos côtés un petit carnet pour éviter que vos idées ne s’échappent ?

Angélique : Un carnet, des feuilles, des stylos ! Je conserve précieusement chaque note jusqu’à la matérialisation du roman.




CONCOURS ! Afin de vous faire (re) découvrir la plume de cette auteure talentueuse et de vous donner envie de vous plonger dans La Vie enfuie de Martha K,  nous vous offrons un exemplaire de son premier roman en format poche. Pour gagner L'instant précis où les destins s'entremêlent, il suffit juste de remplir le questionnaire ci-dessous ! 
                                             Le concours se termine le 20 février. 



Un grand merci à Angélique Barbérat pour avoir répondu à nos questions ainsi que pour nous offrir des histoires uniques. 
Et Merci à Mag aussi. 

En espérant que l'article vous a plu, je vous souhaite bonne chance et une belle lecture.









samedi 28 janvier 2017

Fleur de Neige, Lisa See


 你好



En ce jour du Nouvel An chinois, je vous propose une chronique sur un roman se déroulant dans la Chine du XIXième siècle, Fleur de Neige de Lisa See. Ma découverte de cette histoire fut un total hasard. Je me promenais sur Youtube ( en même temps que je faisais ma vaisselle) lorsque je suis tombée sur la chaine de la booktubeuse Lemon June. Cette dernière possède une magnifique façon de parler des ouvrages qu'elle a aimé, si bien que je n'ai pas pu résister à la tentation de lire l'histoire de Fleur de Neige. Merci pour cette incroyable découverte ! 

Résumé éditeur : Dans la Chine du XIXe siècle, le destin de deux jeunes filles est lié à tout jamais. Fleur de Lis, fille de paysans, et Fleur de Neige, d'origine aristocratique, sont nées la même année, le même jour, à la même heure. Tous les signes concordent : elles seront laotong, âmes soeurs pour l'éternité. Les deux fillettes grandissent, mais si leur amour ne cesse de croître, la vie s'acharne à les séparer. Alors que la famille de Fleur de Neige tombe en disgrâce et que la jeune fille contracte le mariage le plus infamant qui soit, Fleur de Lis, par son union, acquiert reconnaissance et prospérité. L'amitié sacrée des deux femmes survivra-t-elle au fossé que le destin a creusé entre elles ? « Ce roman est l'histoire, intemporelle et émouvante, d'une loyale amitié féminine, avec son lot d'élans passionnés mais aussi de quiproquos amorçant les trahisons. 
.



Un roman inattendu


Une lecture si enrichissante et belle à la fois que j’ignore si je vais trouver les mots justes pour lui rendre hommage. Lorsque vous ouvrez Fleur de Neige, c’est comme si vous fermiez la porte de votre monde pour entrer dans la Chine du XIXème siècle. Cette entrée se fait tout en douceur pour vous conduire avec précaution vers des pièces qui regorgent d’émotions et de richesses immatérielles. Au côté de Fleur de Neige et de Fleur de Lys, j’ai découvert des traditions chinoises qui m’étaient jusqu’alors inconnues.
Fleur de Lys, personnage principal, nous raconte à la veille de sa mort, sa vie en tant que femme chinoise. Cette vieille femme née dans une famille modeste en Chine est choisie à l’âge de ses 6 années pour devenir la laotong d’une autre petite fille du même âge, Fleur de Neige.  Une laotong, c’est une âme sœur amicale et éternelle dans la tradition chinoise. Les petites filles, le jour de leur rencontre se promettent d’être amies jusqu’à la fin de leurs vies : rien ne doit les séparer. Cette alliance est parfois plus forte que les liens du mariage.

Nous suivons ainsi la vie de ces filles qui deviendront épouses puis mères. L’avenir de Fleur de Neige et de Fleur de Lys commence à tisser ses fils dès leur cinquième ou sixième année, lorsqu’elles doivent commencer à se bander les pieds afin d’avoir les pieds les plus petits possible. Symboles de féminité et distinction, plus leurs pieds seront petits, l’idéal est de sept centimètres, plus elles auront une chance d’épouser un mari de bonne fortune et renommée. De la taille des pieds, dépendait la place des femmes dans la société chinoise.

 Les femmes chinoises aux pieds bandés sont une réalité.

Minute Stephan Bern : Tradition chinoise, l’opération des pieds bandés débutée généralement dès l’âge de 5 ans. Souvent, c’étaient les mères de fillettes qui enroulaient elles-mêmes les bandages autour des pieds de leurs enfants. Excepté le gros orteil, tous les autres étaient repliés puis bandés afin de donner au pied la forme d’un bouton de lotus. L’opération douloureuse durait environ deux années, deux années de souffrance où malgré la douleur, les petites filles étaient obligées de marcher. Au fil du temps, les os se brisaient. Certaines petites filles contractaient des infections et mouraient.  Cette coutume atroce apparue au début du Xe siècle, aurait été initié par la concubine de l’empereur Xuanzong qui sous la demande de celui-ci se banda les pieds afin de pouvoir réaliser avec plus d’élégance la danse de lotus. Comme vous pouvez l’imaginer, les femmes chinoises dont les pieds rentraient dans des chaussures minuscules étaient vouées à rester chez elle. Quel merveilleux moyen pour contraindre et contrôler la gent féminine… Bien que prohibée en 1912, cette coutume barbare était encore quelquefois utilisée dans les années 1930. 

Les passages où Fleur de Lys narre son opération étaient assez douloureux à lire. Leurs nouveaux pieds déterminent leur future place dans la société. C’est tout simplement horrible L’auteure nous raconte avec des mots justes et profonds les sentiments et la vie de ces femmes. Nous suivons Fleur de Neige et Fleur de Lys durant toute leur vie. Une amitié belle et forte mais qui n’est pas sans obstacles. Enfant, mariée à un homme inconnu, mère puis veuve, Fleur de Lys est une femme de caractère tout comme son âme sœur. 
L’histoire créée par Lisa See a pris pour moi, un chemin surprenant. Ce n’est pas un roman d’aventures mais l’ennuie n’est pas présent. J’avais hâte chaque soir de me replonger dans la coutume chinoise pour retrouver Fleur de Lys et Fleur de Neige. Leur vie n’est pas long fleuve tranquille, nous naviguons à leurs côtés sans jamais se lasser. Mon avis sur un roman dépend toujours de mon attachement ou non avec les personnages. Ici, aucun doute Fleur de Neige et Fleur de Lys m’ont beaucoup touché et m’ont surtout beaucoup appris. Leur sort de femmes consignées dans des appartements, soumises à l’autorité du mari m’a profondément révolté. Malgré leur soumission et leurs nombreux devoirs, les femmes essaient parfois d’affirmer leurs propres idées.

Un véritable coup de cœur. Un roman qui change de mes lectures habituelles.
Je pense dévorer tous les autres romans de cette auteure tant, j’ai apprécié sa plume.