Articles

Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte.

Image
Cher toi qui lit ces quelques mots,

Si tu regardes ton calendrier, Si tu ressens les délicieux rayons de soleil sur ta peau, Tu sais que Monsieur Eté arrive à pas de géants. Monsieur Eté aime se prélasser avec un livre entre les mains. Mais Monsieur Eté ne choisit pas n’importe quel roman. L’été a une petite préférence pour les romans frais, sympathiques et avec quelques touches d’émotions : le tout accompagné de personnages attachants partenaires idéaux pour de longues journées estivales.
Le roman Tu as promis que tu vivrais pour moi est le roman parfait. C’est LE roman pour t’accompagner pendant tes journées de vacances ou pour te réconforter le soir en rentrant du boulot avec une exquise boisson fraiche ou une glace c’est à toi de choisir.

George, Alex Gino

Image
Georgeouleroman quienquelquespagesdonne unvéritablecoup depoingàtouslespréjugésridicules.


George c’est un garçon à l’extérieur mais une fille à l’intérieur. C’est un enfant qui n’est pas né dans le bon corps. Agé d’une dizaine d’années, il le sait avec certitude malgré son sexe, il est une fille. Imaginez-vous le courage qu’il faut avoir pour accepter une telle conscience de soi ? Georges est tout simplement une super héroïne, capable d’affronter le monde. En dépit des critiques, malgré le regard moqueur des autres, Georges veut incarner l’araignée Charlotte dans la pièce de théâtre de l’école, le rôle féminin principal. George, désigné tout au long du roman par le pronom personne, Elle, ne désire qu’une seule chose : être reconnue comme une véritable fille. Le narrateur nous offre en quelques pages la chance de rencontrer une jeune fille courageuse et très attachante. Nous devrions tous connaître George. Vous savez pourquoi ? Parce que dans nos sociétés actuelles, les apparences, les …

Songe à la douceur, Clémentine Beauvais.

Image
Parce que parfois, j’ai seulement envie de vous dire :
LISEZ CE LIVRE, UN POINT C’EST TOUT !




MAIS... 

Cette unique phrase ne suffirait probablement pas à vous convaincre.  Cette unique phrase ne rendrait pas hommage à une histoire si poétique et si belle.  Cette unique phrase ne suffirait pas à rendre hommage à l’écriture tout en délicatesse et en finesse de l’auteure.
Dans cette belle romance, le narrateur s’adresse directement au lecteur  sans aucun chichi.  Il dit ce qu’il pense toujours avec poésie, si bien que les mots résonnent longtemps en nous.  Le narrateur nous parle, comme il interagit avec les personnages dont il raconte l’histoire.  C'est notre guide qui nous mène à travers le présent et le passé de Tatiana et d’Eugène.  Cet être de papier fait de nous, pauvres lecteurs, un personnage à part entière du roman.
Alors, nous découvrons l’histoire de deux adultes qui se croisent un matin dans le métro parisien, après dix années sans se voir. C’est une rencontre inattendue qui arri…