Articles

Sans nouvelles de toi, Joy Fielding

Image
BONJOUR !  
Telle une petite mamie, je m’endors vers 22h chaque soir. Je mange et hop je vais sous la couette (Je me brosse les dents avant, et je me mets mon dentier aussi). 

Un soir, un miraclefut. Morphée avait beau me faire les yeux doux, j’étais toujours sur mon canapé, emmitouflée dans mon plaid, avec le roman Sans nouvelles de toi dans les mains à onze heures du soir passées ! Je n’avais qu’un seul objectif : terminer ce roman haletant où le suspense vous happe méchamment et sans aucun scrupule ! Généralement, même si j’aime mes lectures, je n’arrive pas à beaucoup lire le soir, emportée par les mots de Joy Fielding, je n’ai même pas vu l’heure et j’ai dévoré presque la moitié du roman en une soirée.
Caroline et Hunter fêtent avec leurs deux petites filles Samantha âgée de deux ans et Mélissa âgée de 5 ans ainsi qu’avec leurs amis, leur dixième anniversaire de mariage au Mexique. Lors de leur dernière soirée, les adultes souhaitent profiter d’un repas entre amis. La baby Sitter de…

La vie devant elles, Osmont et Franck

Image
LE PRINTEMPS EST LA ! MIRACLE DE LA VIE ! 


Aujourd'hui, je sors un peu de ma zone de confort en vous présentant La vie devant elles écrit à quatre mains par Osmont et Franck. 


Les pères de Solana, Caroline et Alma perdent la vie dans la mine dans laquelle ils travaillent. Nous sommes dans le Nord de la France dans les années 1970. L’exploitation des mines est à son apogée et les accidents ne sont pas rares. A l’aube de passer leur baccalauréat, les trois adolescentes doivent faire face à la perte d’un être cher tout en continuant à vivre. La disparition de leur père, rapproche les trois jeunes filles qui deviennent de véritables amies. La vie continue, il est temps d’aller à la fac, de réaliser ses rêves ou d’accepter que ces derniers ne soient que des mirages. Malgré les obstacles, les trois jeunes filles s’accrochent tandis qu’une question reste en suspense : Pourquoi leurs pères se trouvaient à cet endroit de la mine ?
Nous, lecteurs futés que nous sommes, avons une grande idée d…

Wild Girl, Audren

Image
Chronique du dimanche... 


Ma rencontre avec Millie, a fait remonter des petits souvenirs de mon enfance lorsque le dimanche après midi, j’étais captivée par les téléfilms que nous diffusait M6. Wild Girl, avait des allures de films américains dont les héros partaient à la conquête de l’ouest américain. Les héroïnes avaient de belles robes, un caractère fort et indépendant tandis que les hommes étaient des fermiers (sexy)forts et puissants. Nos héros cinématographiques découvraient ainsi « La dure loi de l’ouest » où les règlements de comptes étaient de mises. J’affectionnais toujours ce genre de film. Je prenais plaisir à les regarder emmitouflée dans une couverture polaire, les jours de pluie. Lire Wild Girl, m’a fait le même effet et je l’ai dévoré d’une traite un dimanche après midi.


L’auteur nous décrit le paysage et la vie de l’ouest américain avec une belle plume précise si bien que j’avais seulement besoin de fermer les yeux pour m’imaginer moi aussi, vêtue d’une robe de l’époque…