George, Alex Gino



George ou le roman qui en quelques pages donne un véritable coup de poing à tous les préjugés ridicules. 



George c’est un garçon à l’extérieur mais une fille à l’intérieur. C’est un enfant qui n’est pas né dans le bon corps. Agé d’une dizaine d’années, il le sait avec certitude malgré son sexe, il est une fille. Imaginez-vous le courage qu’il faut avoir pour accepter une telle conscience de soi ? Georges est tout simplement une super héroïne, capable d’affronter le monde. En dépit des critiques, malgré le regard moqueur des autres, Georges veut incarner l’araignée Charlotte dans la pièce de théâtre de l’école, le rôle féminin principal. George, désigné tout au long du roman par le pronom personne, Elle, ne désire qu’une seule chose : être reconnue comme une véritable fille. Le narrateur nous offre en quelques pages la chance de rencontrer une jeune fille courageuse et très attachante. Nous devrions tous connaître George. Vous savez pourquoi ? Parce que dans nos sociétés actuelles, les apparences, les traditions culturelles ou religieuses sont encore trop présentes dans nos vies et provoquent trop de malheur. Laissons les gens tranquilles. Votre voisin n’a pas la même couleur de cheveux que vous ? Votre collègue préfère les hommes aux femmes ? La boulangère du quartier louche ? Peu importe. Nous sommes tous différents. Il n’est jamais, jamais facile de vivre avec nos différences. Nous mettons du temps à accepter nos différences, à accepter le fait que nous ne soyons pas « dans le moule » créé par la société. Il est encore plus difficile de les faire accepter aux autres qui les regardent avec un œil critique parfois accusateur. Si nous abattons les préjugés un par un, l’acceptation de nos différences sera plus aisée et j’ose espérer qu’un jour, ces différences deviennent des particularités. En ouvrant son esprit nous créons du bonheur : le bonheur d’autrui mais aussi notre propre bonheur.
George, est un hymne. Un hymne au bonheur. C’est une magnifique leçon de vie menée avec des personnages hauts en couleur.


George : court roman dans la littérature de jeunesse, mais grand roman pour l’humanité.


Commentaires

  1. Encore une fois, toujours autant de talent pour écrire =) Je vais le faire acheter au boulot pour enfin le lire !! Entre toi et Jo, il faudrait que je me décide ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Très belle chronique ♥
    Un roman qui m'avait plu et touché. Il est important de lire ce genre d'histoire.

    RépondreSupprimer
  3. Jolie chronique pour un livre que j'aimerais beaucoup découvrir :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ces personnages qui dérangent...

Angélique Barberat : Fêtons ensemble la sortie de son nouveau roman ! ( Concours, Interview & cotillons)

Il est quatre fois Noël, Premier billet.