Articles

Affichage des articles du avril, 2015

Nous les menteurs, E.Lockhart

Image
Date de sortie : 4.05.15

   Nous les Menteurs est un roman unique. Nous les menteurs appartient à cette catégorie de roman qui vous intrigue dès la première page et dont l'atmosphère intrigante s'accroche à vous tout le long du roman. Elle ne nous vous lâche pas d'une semelle pour ensuite vous laisser de marbre. Le dénouement de ce roman en fait toute sa beauté. Et j'étais tellement loin de me douter de ce dénouement, qu'une fois dévoilé, j'ai dû refermer le roman pour faire le point. Ce n'est pas une fin facile, ni prévisible, c'est une fin parfaite. Mais avant de découvrir cette fin, qui va vous donner envie de relire le roman, vous allez devoir faire la rencontre de la richissime famille Sinclair. Une famille qui sous son élégance et ses sourires cache des secrets...
 Chaque année, toute la famille se trouve sur l'île de Beechwood. C'est sur celle île que Cadence, Johnny, Mirren et Gat passent leurs vacances d'été. C'est Cadence qui nou…

Sortie du jour : L'héritière de Melinda Salisbury.

Image
L'Héritière.


À la cour du royaume de Lormere, Twylla, dix-sept ans, est promise au prince héritier, selon la volonté des dieux.
Elle possède un don, le pouvoir de tuer tous ceux qu’elle touche : elle est l’arme parfaite ! La cruelle reine qui l’a adoptée la contraint à exécuter les traîtres.
Jusqu’au jour où Lief, nouveau garde charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission…


Prenons tout d'abord quelques instants pour admirer cette merveilleuse couverture. Elle est vraiment sublime et représente à la perfection le roman. La jeune fille dans la fiole, c'est notre héroïne Twylla. Twilla, 17 ans est l'élue, l'incarnation de la fille des Dieux de son royaume. Fille de la mangeuse de Péchés, elle est recueillie par la reine pour accomplir son devoir : celui de tuer les traîtres. Quiconque frôle la jeune fille, meurt instantanément. Seuls la reine, le roi et le prince sont immunisés contre le poison mortel qui coule dans les veines de la jeu…